Bactéries : la naturopathie pour combattre l’hélicobacter Pylori

l’Hélicobacter Pylori (HP), cette mystérieuse bactérie, naturellement présente dans notre organisme fait couler beaucoup d’encre.

Il se trouve que son rapport avec certaines maladies chroniques s’avère proche, notamment dans les attaques cardiaques, la fatigue chronique ,la rosacée, l’asthme, les premiers symptômes de la maladie de parkinson, les migraines à répétition , la fibromyalgie, le Burn out , la dépression etc…

Le taux de la population (HP) dans les viscères, est supérieur à la moyenne d’il ya 30 ans, que s’est il passé ?

Notre mode de vie est responsable de ce constat, l’alimentation, les carences et l’hygiène de vie sont directement remis en cause.

Plus de 25% de la population adulte sur terre (le chiffre ne cesse d’augmenter tous les ans) souffre des conséquences de cette prolifération, ce qui a fait décoller la vente des IPP Les inhibiteurs de la pompe à protons (pansements gastriques) contre les RGO reflux gastriques œsophagien (brûlures).

« La naturopathie selon le bilan vital individualisé propose un protocole choc en 4 étapes essentielles »

H.pylori est l’unique espèce a coloniser l’estomac humain connu a ce jour.Cette infection est répondue dans les pays en cours de développement, et commence à devenir fréquente dans les pays développés.

Son mode de transmission se déroule dans les premières années de vie entre 0 et 12 ans, d’homme à homme, surtout par voie orale, mais aussi entre membre de la même famille.

En allopathie, l’infection est traitée par antibiotique lors de sa découverte, sans prise en charge immédiate, elle peut persister tout au long de la vie dans l’estomac.Des sécrétions enzymatiques de cette bactérie déjouent la vigilance du système immunitaire, ne la considérant pas comme une menace, et donc ne serait pas en mesure de l’éradiquer

Les traitements naturels (HP) proposés par la naturopathie :

Les 4 étapes de prise en charge :

Grâce à un protocole phyto-thérapeutique et aroma-thérapeutique naturopathique , la prise en charge de cette infection est ciblée au niveau des étapes symptomatiques :

-L’augmentation de l’acidité

-Les douleurs abdominales à répétition

-Les sensations de brulures œsophagiennes avant et après les repas

-L’éradication de la bactérie

-La réhabilitation de la muqueuse gastrique endommagée

1- Phytothérapie :

La phytothérapie est disponible sous plusieurs forme galéniques (en pharmacie, certaines sont sous ordonnance) utilisées selon la gravité et le stade de développement de l’infection , on trouve:

-Comprimés gélules ou suspension

-Teinture mère

-Macérât glycériné ou hydro-glycériné

-Extrait sec ou extrait fluide

Quelques exemples de super aliments et plantes :

-Le Cranberry : Empêche l’adhésion de la bactérie à la paroi gastrique, elle est

entrainée dans le procès de digestion éliminatoire.

-La réglisse : une action anti-inflammatoire qui augmente la production de

mucus protecteur intra gastrique.

-Le Figuier et le Houblon : Apaisants et adoucissants.

-La Coriandre : Anti douleurs gastriques (carminatif).

-La Pomme de terre : Modérateur de l’hyper acidité.

-Le Lin (graines) : Produit un liquide protecteur proche du mucus gastrique.

Cette liste n’est pas exhaustive, il est nécessaire de consulter votre médecin pour définir le stade d’infection et solliciter un naturopathe , afin d’établir un protocole naturel individualisée et ciblé .

https://naturopathie77.wordpress.com/

2- Les huiles essentielles :

Le protocole aroma-thérapeutique est le plus efficace connue a ce jour, grâce aux analyses aromatogramme et les tests invitro, qui mettent en évidence la force des molécules des huiles essentielles face aux infections et en particulier contre (HP)

-Les huiles Phénolées comme Eugenia caryophyllata (la girofle) Inhibe la croissance (HP).

-les aldéhydes comme le zingiber Officinalis (le gingembre) agit comme un puissant anti inflammatoire.

-Les Monoterpènes comme la Salvia Officinalis (la sauge) exercera son action cicatrisante de la muqueuse gastrique.

Depuis une trentaine d’année, les tests Invitro ont levé le doute sur l’efficacité de ces molécules des huiles essentielles , et de l’importance de la phytothérapie dans la pharmacopée.

Comme déjà cité ci-haut, a long terme H. pylori, est co-responsable de maladies chroniques, elle ne permet pas à la flore intestinale de se développer convenablement d’où l’importance de la prendre en charge dés son diagnostic.

Suivez l’intégralité des articles santé et l’actualité du cabinet.

Vos symptômes persistent ? prenez rendez-vous !
Mariam Coornaert Bennis
Naturopathe nutrithérapeute
Spécialiste surpoids/Maladies viscérales et génitales: Endométriose, OPK, Crohn, RCH, Syndrome de l’intestin irritable

Membre du syndicat des professionnels de la naturopathie
Pole santé 44 Rue Sadi Carnot 77810 Thomery France / cabinetnaturopathe77 @ gmail.com / 06-48-04-67-66-

Linkedin

Facebook

Site internet

Suivez l’intégralité des articles santé et l’actualité du cabinet.


Cabinet de naturopathie Mariam Coornaert Phyto-Nutri-Aroma

Contact :  Mariam Coornaert Bennis

Naturopathe . Nutrithérapeute . Aromathérapeute . Iridologue


Membre de l’OMNES Association de Naturopathes Professionnels

Certifié de l’Académie Européenne de Médecine Naturelle


Tél. 06 48 04 67 66 . E-mail : cabinet@naturopathe-77.fr

Cabinet médical . 44 rue Sadi Carnot . 77810 Thomery

N° de SIRET. : 850 797 697 000 16


Suivez l’intégralité de mes articles et mon actualité sur http://www.naturopathe-77.fr

Facebook . Instagram . LinkedIn